Street art à Montréal

20151025_125746.jpg

J'adore me balader dans les rues de Montréal. Telle une chasse au trésor, à chaque coin de rue, on risque de tomber sur une gigantesque fresque qui se serait trouvée là, sans crier gare, sans qu'on s'y attende. Montréal et ses graffiteurs, Montréal et ses artistes, poètes de la rue. Qu'on les aime ou qu'on les déteste, ils se manifestent et s'expriment aux yeux de tous.

Montréal leur fait la chasse. Il y a carrément un programme d'enlèvement de graffitis offert par la ville pour les propriétaires mécontents d'être devenus malgré eux les détenteurs de dessins sur leurs murs, à quelques conditions près... Le budget dédié à ces opérations de nettoyage est colossal, Montréal dépense chaque année près de 5 millions de dollars pour essayer de les effacer du paysage, nous relatait le journal La Presse au mois de mai dernier.

Mais tel deux amants à l'amour vache, Montréal sait donner au Street Art, l'art de rue, une légitimité, un espace et une belle reconnaissance. Cette année encore, du 9 au 19 juin 2016, les habitants et visiteurs seront invités à venir admirer en plein action ces artistes-peintres du mobilier urbain, lors du Festival Mural. Durant 10 jours, le boulevard Saint-Laurent revêtira son manteau de fêtes. Graffitis, musique et animations en tout genre seront au programme.

Et vous, ces graffitis, vous les aimez ? Ou vous pensez qu'ils participent à la dégradation de l'espace public ?