Banques au Canada : carte de crédit, carte de débit, comment ça marche ?

money-gold-coins-finance-large.jpg

S'il y a bien un sujet qui nous a posé question en arrivant à Montréal, ce fut celui du choix de notre banque. Monsieur VIE étant payé en euro, il était à la recherche d'un moyen de pouvoir virer ses fonds sur un compte canadien, sans que celui ne lui coûte un bras tous les mois. Moi, étant payée en dollars, j'étais à la recherche d'un moyen de faire tout l'inverse : virer des fonds sur mon compte français pour continuer à payer mes différents impératifs (crédits, impôts, assurance etc).

Je tiens à préciser d'emblée que le moyen le plus simple et le plus efficace est le suivant : ouvrir un compte chez HSBC (car c'est une banque internationale) OU prendre une option à l'internationale chez votre banque. La Société Générale propose par exemple pour 3,75€ à 16€/mois (en fonction du niveau de services) de vous exonérer des commissions sur X nombres de paiements/retraits/virements.

Pour notre part, nous avons tout de suite éliminé cette solution pour trois raisons :

  1. Si la HSBC propose des conditions intéressantes au VIE (offre non visible sur leur site), manifestement tout le monde n'est pas logé à la même enseigne et elle nous a été refusée. Pourquoi ? Je ne préfère pas en imaginer les raisons.
  2. Ne travaillant pas en arrivant à Montréal, il était pour moi hors de question de me rajouter une charge financière supplémentaire en payant une option internationale.
  3. Raison la plus importante : l'historique de crédit. Au Canada, cet historique est vôtre sésame pour beaucoup de choses. Bien que nous ne sachions pas encore (et surement pas avant plusieurs mois) si nous allons, oui ou non, rester à Montréal, nous avons préféré anticiper.

L'historique de crédit

Un historique de crédit "compile un ensemble d’informations (crédits en cours, incidents de remboursement, …etc.) sur le recours au(x) crédit(s) d’un emprunteur. Ce document est un outil efficace qui va permettre aux établissements financiers d’obtenir une vision exhaustive du niveau d’endettement d’un emprunteur afin de limiter le risque à l’octroi d’un crédit." Vous l'aurez compris, il faut des années pour se constituer un bon historique de crédits et il peut-être utilisé pour la location/l'achat d'un logement, l'ouverture d'un compte en banque, d'une ligne téléphonique etc. Autrement dit, il est tout de même assez utilisé au quotidien. En tant qu'immigré, l'historique est totalement nul alors autant commencer dès que possible à en constituer un pour l'avenir.

Votre historique de crédit comporte les renseignements suivants :

  • vos adresses récentes au Canada;
  • votre historique d’emploi au Canada;
  • vos dettes au Canada;
  • la diligence avec laquelle vous réglez vos factures;
  • tout éventuel refus de prêt dont vous avez déjà fait l’objet de la part d’un prêteur canadien;
  • votre historique de faillite au Canada. En signant un document comme un bail ou une demande de carte de crédit, vous autorisez normalement l’autre partie à vérifier votre historique de crédit.

Source : Gouvernement du Canada

Carte de débit - Carte de crédit

En France, si je ne m'abuse, il existe deux types de cartes :

  • la carte de retrait : elle permet de retirer de l'argent aux distributeurs uniquement. (c'est ce que j'avais quand j'étais ado et que mes parents voulaient me sensibiliser à la gestion de mon budget d'argent de poche !)
  • la carte de crédit : l'argent est directement prélevé de votre compte courant. Vous pouvez payer avec et retirer indifféremment.

Au Canada, les définitions sont tout autres...

La carte de débit

Reliée directement à votre compte courant, appelé compte chèque, elle permet tout comme votre carte de crédit française, de payer et retirer de l'argent. SAUF QUE le nombre de transactions est payant.

Je m'explique, si vous achetez quelque chose dans un magasin, vous payez = 1 transaction. Il faudra donc choisir un forfait avec un nombre de transactions autorisées.

Chez Desjardins, par exemple, vous aurez le choix entre différents forfaits allant de 3$/mois jusqu'à 22$.

forfait Desjardins carte débit

C'est là qu'intervient l'intérêt d'avoir une carte de crédit, puisque les transactions sont cette fois gratuites et non facturées.

Mais la bonne nouvelle, c'est qu'en tant que nouvel arrivant, Desjardins propose une offre de "bienvenue" où vous pourrez profiter pendant 1 an d'un nombre de transactions illimités gratuitement. Franchement cette offre m'a sauvé la vie.

La carte de crédit

Si vous ne travaillez pas, autant être franche : C'EST MORT !

Si vous travaillez, il ne suffit pas de grand chose pour ouvrir un compte :

  • permis de travail
  • justificatif de domicile
  • une pièce d'identité
  • une lettre d'emploi de votre employeur / votre contrat de travail

Je pense qu'en tant que travailleur, il est surement possible d'ouvrir un compte à peu près partout. Pour ma part, mon choix de banque s'est arrêté sur la banque Scotia. Je vais vous expliquer pourquoi, mais tout d'abord il est essentiel de définir ensemble ce qu'est une carte de crédit, car c'est loooiiiiinn de ce qu'est une carte de crédit française.

Au Canada, la banque vous fait littéralement crédit. Une somme est mise à disposition par votre banque (pour ma part, elle correspond au montant de mon salaire - assez logique) que vous allez devoir rembourser au bout de 21 jours. Vous pouvez dépenser cet argent comme bon vous semble, tant que vous remboursez dans les temps. Si à la fin de votre échéance vous n'avez pas intégralement remboursé, des taux d'intérêts vont s'appliquer de 19,9%.

Je crois les bras m'en sont tombés la première fois que l'on m'a parlé de ce système. C'est tellement éloigné des pratiques françaises. C'est à ce moment là que j'ai compris pourquoi on disait tout le temps que les américains vivent à crédit, c'est certainement pour ça. Il est certainement très facile de tomber dans la spirale de l'achat compulsif en se disant qu'on a le temps pour rembourser, qu'on est laaarrrge. Sauf qu'une fois le délai de grâce passé (21 jours) je pense que les taux appliqués font vite mal, très mal. Je ne vais toutefois pas dramatiser, comme tout, il s'agit de s'organiser ! C'est sûr que, pour des français, ce sont véritablement des nouveaux réflexes à prendre. Voilà de quoi ajouter un peu au dépaysement !

Mes astuces :

  • Comme je ne travaillais pas au moment de l'ouverture du compte cheque (pour la carte de débit), impossible de l'ouvrir à mon propre nom. Ouvrez un compte joint avec votre Monsieur/Madame VIE et servez-vous en !
  • Si vous avez de l'argent en euro et que vous chercher un moyen d'en obtenir des dollars sans frais (hors client HSBC évidemment), une des solutions est d'ouvrir un compte chez BNP Paribas qui propose un partenariat avec la banque canadienne Scotia. Déposez vos euros sur votre compte BNP et retirez gratuitement aux distributeurs Scotia.
  • Fan de cinéma ? Vous aurez vite fait de constater qu'il n'existe pas, à Montréal en tout cas, de possibilité d'avoir une carte d'abonnement au cinéma. Scotia propose une programme de fidélité vous permettant de cumuler des points à chaque utilisation de votre carte de crédit, pour ensuite les convertir en achat de places de cinéma ! C'est ce qui explique mon choix d'aller chez eux ;)

Je tiens à préciser que cet article est totalement non exhaustif sur les différentes offres des institutions bancaires. Toutefois, étant source d'interrogations en arrivant, je tenais à partager mes premiers retours avec vous. J'espère que cela vous aura permis d'y voir plus clair, n'hésitez pas à poser des questions en commentaires et j'essaierai d'y répondre ! Pour apporter des précisions, corrections, nuances ou autre, même chose : n'hésitez pas à laisser un commentaire !